Cette fois-ci, Strasbourg fait (bien) le break

Playoffs - Finale - Episode 2

Pro A
6 juin 2016
Top 3 scoreurs

Rodrigue Beaubois (Strasbourg) : 20 points

Jeremy Leloup (Strasbourg) : 12 points

Darryl Watkins (ASVEL), Nicolas Lang (ASVEL) et Kyle Weems (Strasbourg) : 11 points

Habitué à perdre son 2ème match des finales à domicile, Strasbourg a cette fois réalisé un break bienvenu en dominant l'ASVEL, 73-61.

Alors que beaucoup d'observateurs pensaient voir une réaction de l'ASVEL et la malédiction de l'épisode 2 à domicile continuer pour Strasbourg, il en a été tout autrement avec une claque infligée par la SIG.

La SIG en mode diesel

Contrairement au scénario de l'épisode 1, les deux équipes sont rentrées plus prudemment dans le match à l'image d'un premier quart temps fermé et équilibré, 19-14.
Le premier tir longue distance réussi par Jérémy Leloup (12 pts à 75% à 3 pts) en fin d'acte a définitivement lancé la SIG. En manque de réussite jusqu'ici, les SIGmen ont alors mis un vrai coup d'accélérateur face à une équipe de l'ASVEL incapable de réagir. A la mi-temps, l'écart statistique et psychologique était fait, 41-26. Si les hommes de JD Jackson sont imprévisibles, l'adresse retrouvée des coéquipiers de Kyle Weems (11 pts à 60% à 3 pts) leur a mis un véritable coup sur la tête.

L'ASVEL réagit (beaucoup) trop tard

Au retour des vestiaires, rien n'a changé. Sous l'impulsion d'un Rodrigue Beaubois en feu (20 pts), Strasbourg a continué son entreprise de démolition. La tête sous l'eau, l'ASVEL a attaqué le dernier quart temps avec un déficit de 25 points, le plus grand de la soirée, 66-41, après un buzzer beater assassin de Tony Taylor.
Le champion 2009 se sera bien ressaisi dans la dernière période remportée 20-7, grâce notamment à Nicolas Lang (11 pts à 66,7 % à 3 pts) mais le mal était déjà fait si bien que Vincent Collet en a profité pour faire tourner. De retour à l'Astroballe ce jeudi, l'ASVEL n'a plus le droit à l'erreur, sous peine de laisser le titre à Strasbourg, qui court après depuis 4 ans.

Le buzzer beater de Tony Taylor


Finales LNB - Le buzzer beater assassin de Tony... par MaChaineSport

ND