L'ASVEL est de retour !

Playoffs - Finale - Episode 3

Pro A
9 juin 2016
Top 3 scoreurs

David Lighty (ASVEL) : 20 points

Casper Ware (ASVEL) : 19 points

Tony Taylor (Strasbourg) : 16 points

Dos au mur, l'ASVEL a bien mérité de disputer un épisode 4 après la claque infligée à Strasbourg ce mercredi à l'Astroballe, 90-69. 

On dit toujours qu'il faut se méfier d'une bête blessée. Mené 2-0 avant son premier match à l'Astroballe, l'ASVEL a confirmé ce dicton en corrigeant la SIG.

L'ASVEL a joué à 6

Avant même le coup d'envoi de cet épisode 3, l'Astroballe laissait transpirer une atmosphère de grande soirée. Pleine à craquer et plus bruyant que jamais, la salle de l'ASVEL a formidablement joué son rôle de 6ème homme.
Malgré un début de match poussif, symbolisé par le premier tir à 3 points réussi par Rodrigue Beaubois (14 pts), les hommes de JD Jackson n'ont pas tardé à répliquer. Menés 7-12, ils ont infligé un 22-2 aux SIGmen dans une ambiance extraordinaire.
Cette énorme série a totalement libéré les joueurs de l'ASVEL qui auraient (légitimement) pu s'écrouler sous la pression de ce match couperet mais qui ont regagné les vestiaires avec une belle avance, 43-30.

Casper Ware et David Lighty, bourreaux de la SIG

Très talentueux mais également très inconstant, David Lighty a été le symbole de cette révolte nécessaire du club lyonnais. Avec 20 points (60% à 3 pts), 3 rebonds et 4 passes, l'arrière américain a logiquement été élu MVP d'une rencontre qu'il a marqué de son empreinte lui qui avait été inexistant durant les 2 premiers matches.
Sous l'impulsion de Tony Taylor (16 pts), la SIG a bien cru revenir en milieu de 3ème quart temps, 50-58, mais c'était sans compter sur ce diable de Casper Ware.
Comme souvent depuis le début des playoffs, le meneur américain (19 pts à 71,4% à 3 pts) a mis les paniers qui font mal comme ses deux tirs primés pour conclure cet acte 3, 63-50 et 66-50. Plus adroits, plus présents dans la peinture (31 rbds à 27) et plus joueurs (20 pds à 11), les joueurs de l'ASVEL ont bien mérité leur épisode 4 à domicile.

ND