Cruzeiro a (presque) validé son ticket pour les 1/4

Coupe du Brésil - 1/8e aller

Autres compétitions
2 septembre 2016

Large vainqueur, 5-2, sur la pelouse du Botafogo, le Cruzeiro a un pied et quatre orteils en quarts de finale. Il faudra un miracle au Botafogo pour se qualifier.

Décevantes en championnat, les deux équipes comptaient sur la coupe du Brésil pour se donner une bouffée d'oxygène. A ce petit jeu, le Cruzeiro est l'équipe qui a engrangé le maximum de confiance au stade Engenhão.

Le réalisme de Cruzeiro

La première période plutôt équilibrée entre les deux formations ne laissait pas présager d'un tel scénario durant la seconde. Menés au score peu avant la pause après une belle tête de Sassa (1-0, 38'), les hommes de Mano Menezes ont immédiatement réagi, grâce à un pénalty transformé par Ramon Abila juste avant la pause, (1-1, 46').
Après deux minutes folles durant lesquelles Cruzeiro a pris l'avantage sur un csc d'Emerson et Botafogo a égalisé par Neilton (2-2, 60'), l'attaquant argentin a inscrit son doublé, au milieu d'une défense plus que perméable, confirmant son excellente intégration, (2-3, 64'). Sur contres attaques, Robinho (2-4, 67') et Henrique (2-5, 92') ont donné une plus grande ampleur à la victoire de Cruzeiro, qui aura converti 5 de ses 7 tirs cadrés.

La défense de Botafogo aux abonnés absents 

Comme l'indique le score, la défense des Alvinegros a pris l'eau de toute part et a été coupable sur chacun des buts de Cruzeiro. De quoi avoir énormément de regrets.
Ca a commencé par le pénalty concédé pour une faute aussi grossière qu'inutile de Renan Fonseca, alors que son équipe filait vers les vestiaires avec un avantage au score. Emerson, son compère de la défense centrale, s'est lui inexplicablement interposé de la tête sur une frappe non cadrée de Robinho pour un but contre son camp évitable. Diogo, le latéral gauche, s'est ensuite associé à Emerson pour laisser Abila inscrire son doublé, seul. Sur les 4ème et 5ème buts, toute l'équipe est à incriminer, se retrouvant systématiquement en infériorité face à celle de Cruzeiro. Une soirée à oublier donc pour Botofago et une qualification aussi très certainement. A moins d'un miracle.

(Crédits photos : http://copadobrasil.com.br/ & Vitor Silva/SSPress/Botafogo)

ND